Histoire des vins Géorgiens
25 Oct

Histoire des vins Géorgiens

Nous trouvons dans les légendes et les écrits grecs et perses la trace de la Géorgie viticole antique. L’abondance des vignes et du vin étonnait beaucoup les Argonautes. En arrivant dans le pays riche d’Aiete – La Colchide (Georgie occidentale) pour récupérer la Toison D’Or, Xenophonte et Strabon décrivirent la richesse de la culture des vins de Georgie. La Géorgie est aussi un pays où le vin est omniprésent dans la culture, un pays mêlant anciennes traditions et modernité.

Protégée du froid sibérien par le Caucase, la Géorgie se trouve au bord de la Mer Noire qui apporte l’humidité et la chaleur.

Le relief montagneux, la diversité des sols et des climats font que, bien que la surface du vignoble géorgien ne soit pas très importante, on y distingue 10 différentes régions viticoles et plusieurs dizaines d’aires d’appellation utilisant des cépages autochtones qui produisent des vins typiques.

Exposition des vignes : sud, sud-est, sud-ouest.

Selon des études, l’élaboration des vins en Géorgie est pratiquée depuis 4 à 5 millénaires avant J.C. Le vin est un des symboles fascinants de l’histoire géorgienne et de notre culture depuis tout ce temps. La récolte des raisins est une des plus antiques branches des activités économiques de notre peuple en Géorgie.

 Dans le secteur de l'élaboration des vins, la Géorgie peut être divisée en deux zones : Est et Ouest.

Kakheti, Kartli et Meskheti sont des régions de raisins dans la zone Orientale.

Les régions d’Imereti, Samegrelo, Guria, Adjara, Racha-Lekhchumi, et Abkhazia appartiennent à la zone occidentale.

Hisoire La région de Kakheti est le coeur de la viniculture de la Géorgie, ayant des racines de 8000 ans à peu près. Les conditions climatiques sont parfaites. Les zones de vignes sont abritées de l’air froid par les montagnes e Caucase du côté nord et adoucies par la mer Noire.

Pour obtenir des vins d’une très haute qualité, la recette de "Vins de Scuchmann" est constituée des standards européens de vinification et la conservation intacte de la tradition de vinification du pays.

Faire mûrir un vin dans un réservoir d’acier ou une barrique sont des méthodes bien connues. Mais dans une jarre géorgienne?

Cette méthode de production est ancienne de plusieurs milliers d’années en Géorgie et est utilisée par un nombre limité des vignobles de nos jours. Schuchmann s’est engagé de conserver cette méthode classique de la production de vin.

Les jarres géorgiennes ou les "Qvevri" sont enterrés dans le terrain. Ils sont ensuite remplis de raisins cueillis à la main et on laisse la pulpe fermenter pendant trois à quatre semaines. Dans la production du vin rouge, le vin est versé dans des barriques en chêne pour le laisser mûrir ou bien dans des bouteilles sans aucune influence de bois. Dans la production du vin blanc, les réservoirs en argile se ferment par des dalles en pierres, après quoi ils sont scellés par moyen d’argile et de cendre, pour laisser mûrir et reposer le vin jusqu’à six mois.

Les vins de "Qvevri" : un vin clair couleur ambre, ayant un arôme épicé très proche du xérès mais une touche de levure comme pour le champagne. Grâce à ce processus, les vins deviennent riches en antioxydants, connus pour leur pouvoir de lutter contre les radicaux libres. Peut-être c’est

Pour cette raison qu’on dit que le vin de Kakheti est l’élixir même.